Editeur | Telindus

La société est confrontée à de nombreux nouveaux risques, qualifiés d’émergents. Ils sont liés au changement climatique, aux pandémies, à la détérioration de la santé mentale ou encore à la numérisation de pans entiers de nos vies et économies. Ces risques représentent un défi énorme pour la société, mais aussi pour les assureurs et réassureurs. Échange avec Sarah Hartmann, Conseillère juridique de l’ACA (Association des Compagnies d’Assurances et de Réassurances) et Cédric Mauny, Head of Cybersecurity Services au sein de Telindus.

Afin de s’assurer d’un développement pérenne, toute organisation doit avoir conscience des risques qu’elle court et chercher à les minimiser jusqu’à les rendre acceptables en fonction de leur seuil d’acceptabilité du risque. En matière de risques, les acteurs incontournables que sont les compagnies d’assurance ont pour vocation de proposer des solutions pour couvrir le risque résiduel et mettre chacun à l’abri d’une éventualité dramatique. Cependant, dans le monde actuel, les uns et les autres doivent composer avec une incertitude grandissante et appréhender de nombreux risques émergents. Ce sujet a d’ailleurs été abordé à l’occasion des derniers ACA Insurance Days, fin de l’année dernière. « Pour comprendre ce dont on parle, il faut commencer par définir ce qui relève du risque émergent, commente Sarah Hartmann, conseillère juridique au sein de l’ACA. On parle de risques qui résultent de dangers nouvellement identifiés ou de risques qui sont liés à des dangers déjà connus, mais qui ont été jusqu’alors peu considérés, ou dont les impacts potentiels se sont largement accrus ou développés de manière inattendue. Les uns comme les autres, bien qu’encore difficiles à cerner, sont susceptibles de nuire de manière importante. ».

De nouveaux risques, de diverses natures

Mais quels sont ces risques émergents ? Ils sont de diverses natures. Depuis début 2020, le risque pandémique, par exemple, est remonté au cœur des préoccupations de chacun. Les conséquences liées au changement climatique, suite notamment aux inondations et incendies qui ont secoué le Luxembourg et la planète au cœur de l’été 2021, sont aujourd’hui davantage perceptibles. On peut aussi évoquer l’instabilité politique grandissante, la détérioration de la santé mentale, ou les risques liés au recours à l’intelligence artificielle. Plus que jamais, en raison d’une dépendance accrue au numérique, le risque « cyber » inquiète. « Assureurs et réassureurs, plus que les autres, sont directement concernés par ces nouveaux risques et l’incertitude qui y est associée, commente Sarah Hartmann. D’une part, comme toute société ou organisation, ils sont eux-mêmes menacés par ces risques. D’autre part, en tant qu’acteurs centraux des systèmes de protection et de réparation, ils sont au cœur du système d’anticipation et d’indemnisation des dommages. Pour que le système soit efficace et permette une couverture optimale du risque, ils doivent pouvoir les évaluer, ce qui devient un réel challenge. L’exemple des inondations au Luxembourg est tout à fait saisissant, on est passé d’un évènement que l’on disait statistiquement centenaire, à une probable fréquence tous les 30 ans suivant certains experts. L’ACA, qui représente le secteur de l’assurance et de la réassurance, est pour nos membres un lieu de concertation et d’échange sur des problématiques d’intérêt commun, comme le sont les risques émergents. Nous participons à l’objectif commun de lutte contre ces risques, en informant, en expliquant et également en sensibilisant le grand public lorsque le sujet s’y prête. »

 

Le risque cyber, émergent mais pas récent

La menace d’une cyberattaque figure parmi les risques émergents dont les acteurs prennent pleinement conscience. La généralisation du télétravail dans le cadre de la lutte contre la pandémie a démontré notre dépendance au numérique. Si la technologie a constitué un levier permettant de traverser cette période de turbulence, elle est aussi vectrice d’attaques. « Le risque cyber est considéré comme émergent sans pour autant être récent, commente Cédric Mauny, Head of Cybersecurity Services au sein de Telindus. Simplement, il grandit au fur et à mesure que la société se numérise. La technologie est source d’opportunités. Cependant, il apparaît important, pour chaque organisation, d’augmenter sa résilience face aux menaces qui accompagnent son déploiement. »

 

Renforcer sa résilience passe par la gestion du risque

Ces derniers mois, explique l’expert en sécurité, on a assisté à un renforcement de la professionnalisation des attaquants. Celle-ci exige de chacun de se préparer en conséquence. « La meilleure manière d’envisager cette menace est d’adopter une approche au départ des risques, en identifiant les diverses formes de menaces liées en particulier au recours accru au numérique de ces derniers mois, les risques qui y sont associés pour prendre les mesures adéquates, poursuit Cédric Mauny. Il faut avoir pleinement conscience que, à tous les niveaux de la société, énormément de choses reposent sur le numérique. Les scénarios de risques doivent prendre en compte ces nouveaux éléments pour être à jour. »

 

Comprendre, réduire, couvrir

Pour les assureurs, appelés à gérer ces risques et à les couvrir, comme pour les experts en cybersécurité, une approche de gestion sur base des risques doit permettre de traiter ces derniers en prenant des mesures adéquates. Elles peuvent se traduire par le déploiement de tests de solutions technologiques visant à protéger les systèmes, la réalisation régulière de sauvegardes, une sélection rigoureuse des partenaires, l’adoption de mesures de gouvernance renforcées, la sensibilisation des équipes, la mise en œuvre de plans de continuité des activités en cas d’incident… « Il est important d’établir divers scénarios, parfois même les plus improbables, pour se préparer, explique Cédric Mauny. Des exemples récents, dont la crise du Covid-19, ont révélé que l’on n’était pas à l’abri de l’inimaginable. »

 

Considérant les risques émergents, force est de reconnaître qu’il est difficile de tout prévoir. Toutefois, comme le rappelle Cédric Mauny, « la prise de conscience constitue la première étape, celle qui permet ensuite de se projeter afin de traiter convenablement les risques à la hauteur des conséquences possibles pour soit même, ses partenaires, ses clients et tout l’écosystème. » Pour les assureurs, un des enjeux est de favoriser l’anticipation, en invitant chacun à s’engager dans une démarche visant à minimiser les menaces pour, in fine, réduire l’exposition au risque des assurés.

 

La technologie pour mieux cerner le risque

« Le risque, c’est le fondement de notre métier d’assureur, complète Sarah Hartmann. L’assurance à un rôle à jouer qui est essentiel dans la lutte contre les risques émergents. Le constat est difficile car clairement, ces risques, parmi lesquels le volet « cyber », représentent une grave menace, mais l’énergie déployée dans ce combat peut aussi être un vecteur d’opportunité et d’innovation.  L’obstacle majeur reste inhérent à leur caractéristique principale, l’incertitude. La prévention est donc un élément essentiel. Nous œuvrons quotidiennement pour inciter nos clients à prendre conscience de ces nouvelles menaces et les aider à réduire leur exposition. »

 

En la matière, la technologie peut aussi jouer un rôle pour aider à comprendre et à cerner les risques qui émergent. « Le numérique nous offre l’opportunité de prendre en considération beaucoup plus d’éléments et de données pour modéliser les risques, évaluer la probabilité qu’ils surviennent et donc être en mesure de proposer des produits qui répondent aux besoins du marché en matière de couverture, poursuit Sarah Hartmann. La technologie, associée aux méthodes traditionnelles d’évaluation des risques utilisées par les assureurs, doit nous aider à mieux les appréhender et à les couvrir avec des polices adaptées aux besoins de chaque catégorie de client. L’innovation technologique est ici une des clés pour nous permettre, en tant que société, de gagner le combat contre les risques cyber ou les risques climatiques »

Une question ? Contactez nous !

* Champs obligatoires
Recevez chaque mois un concentré du Blog