Editeur | Proximus

Pour les entreprises, le type de cloud vers lequel se tourner est le choix le plus important qui se pose actuellement. Si vous optez pour un cloud public, les services se trouvent dans un environnement partagé au sein duquel plusieurs entreprises partagent le même serveur physique. Dans un environnement sur site, vous ne devez pas partager ces serveurs avec d’autres utilisateurs et vous gérez votre propre infrastructure. Avec un cloud privé, cet environnement est situé dans le centre de données d’un partenaire, mais votre entreprise décide en partie elle-même de la manière dont il est géré.

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à faire le choix d’une solution hybride, qui combine une infrastructure sur site au cloud privé de Proximus et/ou à un cloud public. Fort de son expérience, Proximus est un partenaire capable de vous proposer toutes les solutions évoquées ci-dessus.

 

 Le cloud comme réponse à un problème concret

Votre entreprise doit commencer par identifier les modèles et solutions qui répondent le mieux à ses souhaits et besoins spécifiques. Sans projet précis, investir dans la technologie a peu de sens. Le passage au cloud n’est utile que s’il aide votre entreprise à résoudre un problème concret. Quel est votre objectif en utilisant le cloud ? Et qu’attendez-vous des solutions qui doivent vous aider à les atteindre ?

 

Analyse coût-avantage

Une réduction des dépenses fait souvent partie des principales raisons pour lesquelles une entreprise franchit le pas. Il est donc essentiel d’évaluer précisément le coût d’une solution cloud – aussi bien à court qu’à long terme. À première vue, le cloud n’est pas toujours la formule idéale. Ne vous arrêtez toutefois pas sur les frais qu’il représente. Tenez aussi compte des économies que vous réaliserez. Le passage au cloud optimisera en effet les coûts liés à la gestion de votre infrastructure IT sur site.

 

Économies d’échelle

Le type de cloud que vous choisissez doit lui aussi être le fruit d’une réflexion poussée. Les infrastructures sur site, tout comme les clouds publics, privés ou hybrides, présentent tous divers avantages. Un cloud public vous permet incontestablement de réaliser des économies d’échelle : vous payez uniquement ce que vous utilisez et il n’y a pas de frais de gestion.

Si vous souhaitez adapter le cloud aux besoins spécifiques de votre entreprise, par exemple en matière de flexibilité, de sécurité et de conformité, il est peut-être préférable de combiner un cloud privé et un environnement sur site à l’usage d’un cloud public. Ce type de modèle combiné se rencontre donc souvent au sein d’entreprises issues de secteurs hautement régulés, comme le secteur bancaire.

Un environnement sur site n’offre pas les économies d’échelle propres à une infrastructure partagée. Pour bon nombre d’entreprises, cette option constitue toutefois un ajout idéal à leur environnement cloud.

 

Personnel et ressources

La première chose à savoir est quelles données et applications vous allez déplacer, et vers quel type de cloud aura lieu cette migration. Pour obtenir une réponse, vous devez tenir compte de critères cruciaux comme la flexibilité, la sécurité et la performance, mais aussi les économies (d’échelle) potentielles. Ce n’est qu’une fois que vous aurez comparé tout cela que vous pourrez faire le meilleur choix.

Veillez aussi à définir les objectifs de cette migration dans le cloud, son impact financier et le délai dans lequel elle doit avoir lieu. Les réponses varient bien entendu d’une entreprise à l’autre, et dépendent du personnel et des ressources dont vous disposez pour mettre au point une stratégie cloud optimale. En tant que partenaire, Proximus vous aide à prendre en considération chacun de ces éléments, en fonction de vos besoins et de vos ressources.

Une question ? Contactez nous !

* Champs obligatoires
Recevez chaque mois un concentré du Blog